Instagram

Follow on Instagram

Retrouver le bonheur après mon burn out parental.

 

Un an, jour pour jour, je me trouvais en plein rêve, à des milliers de kilomètres d’ici.

Mes valises posées en République dominicaine en compagnie de mon mari, mon beau frère et ma belle soeur, pour un « séminaire » d’entreprise pour quelques jours de pur bonheur et de lâcher prise.

Me trouver loin de chez moi, sans le quotidien qui m’angoissait secrètement, sans le brouhaha des enfants, ni l’accumulation du travail…

 

Ce voyage représente le point de départ de ma décision de m’en sortir et d’accepter que malgré tout cela, je suis une Fabuleuse.

 

 

 

« Vous êtes en dépression » !

Sans rentrer dans les détails, j’ai accumulé depuis plusieurs années, un mal-être. J’ai souhaité le cacher aux autres, à mes proches mais aussi à moi même.

 

Le contrôle, le perfectionnisme 

Tout contrôler à Ma perfection, mon quotidien, la gestion de ma famille, ma maison… Mais ne pas me sentir épanouie dans ma sphère professionnelle « trop proche » de mon quotidien. Je travaille avec mon adorable patron, mon mari. Un poste que j’ai choisi par dépit, en pensant que j’allais m’y plaire en y trouvant ma place. La facilité aussi pour m’occuper de mes enfants. Je ne regrette absolument pas cette décision de vie. Elle m’a permise de voir grandir mes enfants, les accompagner aux sorties scolaires, et les avoir à mes côtés tout en travaillant. 

Mais je n’ai pas réussi entre autre à faire la différence entre ma vie pro et ma vie perso. Un jour sans s’en apercevoir le travail rentre à la maison et le quotidien de la maison débarque au bureau… Je le savais que quelque chose n’allait pas, mais personne ne le voyait. J’ai continué à vivre comme cela jusqu’au jour où… c’est mon corps qui a parlé… Un matin, impossible de me lever… mes jambes ne répondent plus, ma tête est en pleine explosion. En prime une migraine qui me scotche au lit pour la journée.

Le lendemain le diagnostic tombe (même si je le savais très bien au fond de moi) : Une dépression, un burn out parental ...

 

Une prise de décision

Quelques mois après, est arrivé ce fameux voyage, loin de tout mon tumulte, le point de départ de ma décision de m’en sortir. De retour chez nous, l’annonce du confinement à été la meilleure des annonces à mes yeux pour m’en sortir et retrouver le bonheur entouré de mes enfants et mon mari.

J’allais tout doucement « MIEUX » et ma phrase favorite à prise tout son sens : 

« QUAND MAMAN VA, TOUT VA… »

 

Les fabuleuses

C’est encore compliqué d’en parler pour moi, bien que ce soit mon histoire, s’attaquer à ma dépression alors qu’aux yeux des gens qui m’entourent je n’ai pas vécu de drames qui « méritent » d’être déprimé.

J’ai accepté d’avoir ce DROIT d’être mal, mais le plus important c’était aussi d’aller MIEUX.

 

Et puis j’ai découvert, un peu par hasard, un site qui m’a redonné le peps et l’envie de m’en sortir et de redécouvrir la Fabuleuse qui se cachait en moi.

Ce site c’est celui des FABULEUSES AU FOYER. Chaque matin je reçois un mail qui m’est adressé, c’est mon moment d’évasion, mon miracle morning depuis quelques mois pour bien démarrer ma journée.

Derrière ce site, se cache une Fabuleuse, qui se prénomme Hélène. Je vous laisse regarder cette vidéo de présentation pour vous faire découvrir ce site qui m’a énormément aidé. Et surtout Hélène et son équipe, merci à vous.

 

Je vous cite quelques articles que j’ai apprécié, qui m’ont inspiré et m’ont parlé : 

 

Cet article est publié aujourd’hui. C’est tout un symbole en ce 8 mars ! Quoi de mieux en cette journée internationale de lutte des femmes, pour l’égalité des droits. C’est surtout aussi un symbole personnel : 1 an après ce fabuleux voyage déclencheur de mon mieux être. Merci d’ailleurs à ma belle soeur présente lors de ce voyage et qui m’a conforté dans ce début de « nouvelle vie »

 

Je t’invite à visiter ce site des Fabuleuses au Foyer, même si tu vas bien !

Peut-être autour de toi, une femme à besoin de ton aide. Les sujets abordés y sont nombreux : les joies et le mal-être de la maternité, la grossesse. Mais aussi le vécu suite à une fausse couche, les liens affectifs, la vie de famille, le travail. Je suis certaine que l’un des articles te parleras et pourra aider une Fabuleuse en mal-être. 

 

 

Pour encore plus de légèreté et d’évasion, retrouve mes aventures en République dominicaine. Un voyage haut en symbole pour moi.

Une destination qui a libérée la Fabuleuse que je suis.

  1. République Dominicaine #1 – Mon carnet de voyage
  2. République Dominicaine #2 – Côté terre, la cascade de Limon
  3. République Dominicaine #3 – Les richesses de l’île
  4. République Dominicaine #4 – Carte postale de voyage

 

 

 

 

 

Suivre:

2 Commentaires

  1. Sweet.chlowy
    11 mars 2021 / 16:32

    Coucou merci Magalie pour cette article c’est sur pas facile de l’accepter et surtout d en parler !! Merci pour ce site je vais aller voir si moi aussi je peux recevoir mes petits mots du jour pour bien commencer la journée !!

    En tout cas ca a l air d etre un beau voyage magnifique arbre du voyageur !

    • Magalie-Naomi
      Auteur/autrice
      12 mars 2021 / 13:27

      Pas facile d’en parler mais je suis contente des retours tellement plein de bienveillance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *