Ta première dizaine… mon grand Lenny !


09 janvier 2009, 15h49 … c’était il y a déjà 10 ans.

17h, 08 janvier 2009, je ferme la valise de maternité avec toutes tes petites affaires qui sentent bon la lessive… Je m’y suis prise bien en avance car ton arrivée est “sensée” être pour le 3 février 2009.

Mais tu en auras décidé autrement… mais ça je ne le savais pas.

Nous venions de déménagé depuis quelques semaines afin de pouvoir t’accueillir convenablement, et avec cette grossesse plus que parfaite, j’ai un peu, (beaucoup) abusé en m’activant pour que tout soit prêt avant que tu arrives.

18h, les contractions débutent timidement et je ressens une fatigue intense. C’est parti on compte les minutes entre chaque.

20h, Rien à faire ça ne s’arrête pas malgré un bon bain. Je fais comprendre à ton papa le fameux “on va à la maternité”… Il n’est pas prêt, mais alors pas du tout… Ce n’était pas prévu dans son planning que tu arrives aussi vite …. et finalement tu nous auras fait comprendre qu’être parent, c’est aussi le début des imprévus, les joies des parents de devoir s’adapter à toutes situations.

Je te passe la suite car je n’aime pas spécialement raconter les détails de notre rencontre qui pour moi a été trèsssss émouvante, …, mais toi qui aime compter si je te dis que tout à commencer à 18h et que tu es arrivé à 15h49… le lendemain ! Donc oui finalement tu auras pris ton temps pour te décider à pointer le bout de ton nez…


10 ans !

D’un tout joli poupon de 3,2 Kg et 48 cm, je laisse aujourd’hui la place à un petit homme, en mode pré-ado, qui tous les matins hésites entre sa doudoune réversible bleue marine ou vert kaki, mets 10000 ans à attacher ses lacets, s’arrêtant devant le miroir du couloir pour vérifier si tout est correctement en place, mais une fois dans la voiture en oublie son cartable. Ahhhh mon Niny, il est loin le temps où te ne partais JAMAIS sans ta valisette rouge remplie de petites voitures !

Il y a 6 ans tu as accueillis ton petit frère à ta manière… une rencontre merveilleuse à la maternité mais quand ton frère à rejoint notre foyer, voici la première phrase que tu as dis “Heu ??? C’est quand qu’on le rapporte ?” . Depuis ce temps, vous avez réussi à créer votre relation à tous les deux, un un brun d’autorité sur ton petit frère qui ne se laisse plus faire aujourd’hui ! Et depuis quelques mois, tu as cédé ta chambre à une nouvelle arrivante, ta petite soeur chérie… C’est dur d’être l’ainé de la fratrie… Je peux l’imaginer, nous pouvons le concevoir avec ton papa, mais nous ne l’avons jamais vécu, étant des seconds de fratrie tous les 2.

Oui on imagine que ta place n’est pas évidente, que nous reposons beaucoup sur tes épaules avec des phrases diverses et variées comme “tu es le plus grand, alors comporte toi comme tel“… mais je te rassure aucune place n’est facile, et nous essayons de faire le meilleur pour toi…… Et nous n’oublions pas que tu es le plus grand, pour te laisser plus de liberté aussi.

Curieux, tu laisses volontiers traîner tes oreilles dans les couloirs, pour être au courant des derniers potins. Ne jamais se fier à un Lenny qui est entrain de lire, parce que derrière ton petit air sérieux, tu es aux aguets des moindre conversation “d’adulte”… Mais prends ton temps mon fils, dans le monde des adultes, ce n’est pas toujours le calme complet !

Le calme comme parfois toi tu l’aimes tant ! Parce que derrière ton attitude pile électrique, se cache un casanier comme ta maman ! Tu raffoles des soirées plateau TV, avec ta petite phrase chérie : “Et si ce soir on faisait une soirée en mangeant sur la petite table basse” ! Oh oui stppppppppp, avec ta moue ressemblant au petit chat de Shrek ! Attendrissant quand tu le veux … et tu sais en jouer… Et peut-être que ce soir, tu marchanderas en disant que c’est ta journée d’anniversaire pour que l’on mange dans le salon ?

Ça sent bon le gâteau qui cuit dans le four. Je te l’avais promis qu’il n’y aurait pas de galette des rois en prime de gâteau d’anniversaire comme tu as pu en avoir auparavant. Mais en même temps et comme tu le disais si bien avant, tu es né pendant le mois de la galette, on y peut rien ! Aujourd’hui, et pour la première fois, il y aura 2 chiffres qui se dresseront fièrement dessus, comme certainement tous tes prochains anniversaires (sauf si tu ne deviens centenaire, mais nous ne serons pas là pour le voir)…

Et nous traverserons bientôt ensemble la période d’adolescence avec toi, une grande première pour nous, mais nous sommes prêts ! Dans tous les cas avec 1, 2 ou 3 chiffres, on souhaite de tout coeur que tu réalises tous tes rêves, même les plus fous qu’ils soient, …, que tu sois tout simplement épanouis et heureux !

Il existe des dates qui sont gravées à vie !

Joyeux anniversaire mon GRAND Lenny !

ou plutôt, ta maman chérie …




Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *