“Jamais 2 sans 3…”

Cette petite phrase « jamais 2 sans 3 », résume plutôt bien ma vie de maman fois 3.

Durant ma grossesse je n’ai pas eu vraiment peur de ce que l’arrivée de bébé3 impliquerait dans mon quotidien. Certainement grâce à mon côté : j’analyse, je planifie, je m’organise et j’agis qui ne laisse pas de place au « j’avais pas prévu » … Je suis ce genre de personne qui fait des « TO DO LIST » … et pourtant j’étais loinnnnnn de m’imaginer que ce petit bout de quelques centimètres allait « chambouler » mon organisation millimétrée.

 

Je me doutais bien que la machine à laver fonctionnerait davantage, que les visites chez le docteur seraient plus fréquentes, que les nuits seraient plus courtes, que l’anti cernes malgré une double dose ne camouflerait rien, que le verbe « ennuyer » serait rayer du dictionnaire, que partir en famille pour un week end serait un casse tête autant pour la préparation des valises (penser pour 5, ne rien oublier, …) que pour les défaire (ranger, lessive, …) – pourtant nous étions partis pour nous reposer je crois ? mais je suis à nouveau épuisée !

… je m’ en doutais bien… ,

 

donc finalement pas vraiment dépassée par ces situations qui pourraient pourtant en rebuter plus d’un.

Mais voilà maintenant 3 mois que ce rythme devient mon quotidien, et je peux avouer que je ne m’étais pas préparé à certaines situations parfois rocambolesques.

Il est 19h, vous savez ce créneau horaire 19h – 20h, celui qui vous fait monter en pression, ce créneau qui ne devrait pas exister, cette toute petite heure qui en vaut au moins 10 tellement elle est prenante. La douche des garçons, le bain de bébé, le repas (parfois prêt, youpi on gagne quelques minutes sacrées, et parfois pas par manque de temps avant, bouhhhhh mauvaise organisation et alors on s’attend au fameux « qu’est ce qu’on mange ce soir, j ‘ai faim !!! ), et les pleurs de mademoiselle qui elle aussi à faim, alors on essaye de faire ce qu’on peut…

Si je vous fais un petit dessin ça donnerai ça : mademoiselle dans un bras au bout de mon sein, l’autre bras entrain de faire à manger, il faut crier (oui je crie, désolé l’éducation bienveillante) aux garçons que la douche n‘est pas en version « illimitée » à la maison et le téléphone sonne, et oui je l ‘avais oublié celui-ci, celui qui sonne toujours entre 19h et 20h !!!! Je lâche la cuillère (bon oui je vais pas lâcher bébé tout de même, et au bout du fil encore un conseiller qui essaye de te vendre un service ou un produit inutile !!!!!!! Et comme à chaque fois je me dis la prochaine fois je ne répondrai pas !.. Et le pompon c’est quand monsieur rentre à ce moment là, te regarde en te disant : «  ça va ? » Alors je ne sais pas si c’est ma tête qui lui fait poser ce genre de question qui tue, mais selon mon humeur je rigole (ou pas)…

Ouffff le marathon 19h-20h prend fin, et on file lire l’histoire au plus petit, si monsieur n’est pas encore rentré.

 

Voilà ce genre de situation, je ne l’avais pas imaginé.

19h 20h, encore on peut s’y préparer, anticiper un peu plus, mais parfois ce n’est pas possible.

En 10 secondes tu peux passer de la zenitude à la tornade.

Bébé est tranquille puis se met à pleurer, tu la berces pour la calmer, puis d’un coup ton grand arrive en pleurant (juste un bobo de guerrier, son genou a tapé fort dans le BZ, mais quelle idée ???, bébé pleure toujours, le grand pleure encore, tu le soignes et à ce moment ton second qui arrive en hurlant, « maman je me suis fais piquerrrrrrrr par des moustiques ». Les 3 pleurent ensemble et toi aussi tu n’as qu’une envie pleurer aussi

Mais comment font les familles ultra nombreuses ? Tirer à la courte paille pour savoir lequel sera soigné en premier ???

Je n’en sais rien, mais je vous rassure j’ai pu tant bien que mal aider mes 3 enfants.

 

Parce que oui « jamais 2 sans 3 » !!!

Dans quelques années j’en rigolerai de toutes ces aventures !!!!

En attendant il faut vivre le meilleur et le pire avec ma petite famille et s’attendre à de nouvelles aventures imprévues !

 

Suivre:
Partager:

4 Commentaires

  1. Moeamandine
    5 novembre 2017 / 12:38

    Coucou Magalie, on pleure de rire de ton article tellement il est réaliste !!!
    Moe demande “comment as-tu eu le temps d’écrire ? Et as-tu pensé au 4ème” gros bisous on vous aimes ❤️🌺

    • Magalie-Naomi
      Auteur
      5 novembre 2017 / 20:55

      Coucou super extra maman ! Et oui moi je vois x3, alors a côté de toi je suis soft ! et resterai soft, pas de 4eme !!!!! Pour écrire, rien de plus simple tout est dans ma petite tête et besoin d’évacuer ! Des gros bisous aussi à toute la tribu, qui nous manque beaucoup…

  2. 5 novembre 2017 / 19:41

    Bin vrai ton article ! D’ailleurs j’en ai préparé un qui est programmé pour demain matin sur la fin de mon congé et ma reprise au boulot…. Pas facile d’être la tête pensante de toute la famille…. Je comprends bien. Ce retour au travail me permet de souffler un peu même si j’ai toute une réorganisation à avoir….

    • Magalie-Naomi
      Auteur
      5 novembre 2017 / 20:51

      Hâte de découvrir ton article aussi. Je n’en suis pas encore à la reprise au boulot à temps plein. Je prendrai bientôt mon congé parental à temps partiel. Et oui comme tu dis vive l’organisation !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *